ICC Document & publication

Taxe sur les billets d’avion – point de vue des entreprises

À la suite d’un rapport établi à la demande du président de la République française Jacques Chirac, une poignée de pays ont avancé l’idée de taxer les billets d’avion afin de financer l’aide au développement.

ICC demeure fondamentalement opposée à la création d’une taxe supranationale pour financer l’aide au développement – y compris sous la forme d’une taxe nationale internationalement coordonnée – car une telle taxe ne répond pas aux critères fondamentaux de la responsabilité démocratique et de la rationalité économique. Une taxe sur les billets d’avion engendrerait de nouvelles distorsions de la concurrence entre les entreprises, les pays et les régions, et aurait des effets hautement incertains sur le développement.

ICC appelle instamment les gouvernements nationaux à rejeter toute proposition d’instauration d’un système de taxe spécialisée et à oeuvrer en faveur de la réduction de la pauvreté par des efforts fondés sur les stratégies éprouvées de responsabilité démocratique, de marchés ouverts, de transparence, de primauté du droit et de saines politiques économiques.