ICC Document & publication

Governments must avoid investment protectionism (French version)

The International Chamber of Commerce (ICC) strongly believes that cross-border investment is essential to sustaining prosperity in developed and developing countries. While governments of all sovereign nations reserve the right to regulate, it is critical that they do so in a manner that does not discriminate against or impede foreign investment.

La contribution positive de l’investissement étranger à la croissance économique, à la création d’emplois et à la hausse du niveau de vie est largement reconnue par les gouvernements, partout dans le monde. Les investissements étrangers et la prédisposition des marchés à les accueillir ont joué un rôle important dans le développement de l’économie de nombreuses régions.

Au fil des ans, l’économie mondiale a connu une forte diminution des obstacles à l’investissement étranger, sous l’effet de l’accueil favorable réservé par les gouvernements aux investisseurs désirant mettre leurs capitaux, leurs technologies et leur expertise en matière de gestion au service de la croissance économique et de la création d’emplois. La réduction de ces obstacles a entraîné un triplement des investissements étrangers directs, de 300 milliards de dollars par an dans les années 1990 à 900 milliards en 2005 . Cette forte hausse a contribué de manière significative à la croissance économique mondiale, dont le montant en dollars a doublé au cours de la même période2 . Bien que les investissements aient été largement répartis sur le plan géographique, la majeur partie de la hausse a concerné l’Europe occidentale, les États-Unis et la Chine.

La Chambre de commerce internationale (ICC) est fermement convaincue que l’investissement étranger est essentiel à une prospérité durable des pays développés et en développement. Tous les gouvernements de nations souveraines ont certes le droit d’imposer des réglementations, mais il est indispensable qu’ils s’abstiennent, ce faisant, d’entraver les investissements étrangers ou de les frapper de discrimination. Certains États sont clairement allés trop loin. ICC déplore cette tendance et appelle instamment les gouvernements des pays développés et en développement à éviter tout protectionnisme en matière d’investissement et à respecter en paroles et en actes leurs engagements d’accueillir favorablement l’investissement étranger axé sur le marché.